Ras le bol des startups

Un article passionnant, qui traduit ce que nous pensons de cet univers.

Nous reprenons à notre compte ces adages frappés au coin du bon sens :

  • je veux travailler pour moi-même, à mon propre rythme, dessiner mon propre chemin, sans me préoccuper de ce que pensent les types en costards
  • je veux créer un produit et le vendre directement à des gens qui attachent de l’importance à ses qualités; aligner mes motivations financières avec le service rendu à mes utilisateurs; ce n’est pas la même chose que d’essayer de capturer l’attention des gens pour la revendre au plus offrant
  • je veux creuser mes racines, créer une relation à long terme avec mes collègues et mes clients
  • je veux avoir le plus de chance d’atteindre la stabilité financière : dans l’absolu, 30% de chance de gagner 3 millions est égal à 3% de chance de gagner 30 ou 0,3% de gagner 300 millions. Mais les stratégies pour atteindre ces hypothèses sont fort différentes
  • je veux une vie après le travail, et ne pas penser qu’aux actus technologiques et financières; je ne veux pas sacrifier mes plus belles années pour d’autres.